Rechercher

Jour 29 - Fou de Bassan - wild LEUCATE sauvage

Fou de Bassan

Photographie d'un Fou de Bassan en vol rasant la mer Méditerranée, Sud de la France, Golfe du Lion,  par Serge Briez.

Quelle rencontre ! Le Fou de Bassan est un seigneur des mer. Son vol majestueux et puissant et ses plongeons lorsqu'il pêche en font un des plus beaux oiseaux pélagiques présent sur le Golfe du Lion. La surprise fut grande de le voir passer sur notre bord se dirigeant vers un chalutier. La difficulté de cette photographie était d'être prêt à faire la photo avec un réglage adéquat, la rencontre est furtive et rare et il faut réagir vite. Cette photo montre bien la grande maitrise du vol au contact avec l'eau, la puissance et la vitesse.


Fou de Bassan (Morus bassanus)  est une espèce d'oiseaux de mer de la famille des sulidés. Cet excellent plongeur se nourrit de poissons et céphalopodes Envergure : 170 à 192 cm. Très spectaculaires à observer, les Fous de Bassan planent haut dans les airs avant de plonger comme des flèches dans la mer à grande vitesse, de l'ordre de 90 km/h, lorsqu'ils aperçoivent une proie (sa vue est si perçante que cet oiseau repère un banc de poissons à 40 mètres de hauteur). Une fois sous l'eau, il attrape son poisson et n'a plus qu'à l'avaler, avant même de regagner la surface. Ils remontent donc toujours le bec vide, ce qui leur a valu cette appellation de « fou », par les premiers pêcheurs qui les observèrent.


"Les entrées en Méditerranée par le détroit de Gibraltar ont lieu de fin août et septembre (jeunes individus surtout), . octobre et novembre pour les individus majoritairement adultes et immatures, voire jusqu’à décembre. Dans la même localité., les retours prénuptiaux se d.roulent de fin janvier à début juin. De 10.000 . 20.000 oiseaux (dont 75-80 % d’adultes) pénètrent ainsi chaque année en Méditerranée. Dans le golfe du Lion, l’espèce est présente toute l’année, signalée généralement près des caps et des pointements de terre : Beauduc, Le Grau-du-Roi, Gruissan, Leucate, Port-la-Nouvelle, Canet-Plage et cap Béar (sites où les oiseaux se rapprochent du littoral et où les ornithologues viennent les observer depuis la côte). De fortes arrivées post-nuptiales ont lieu en octobre (en novembre surtout pour la région PACA) et se poursuivent jusqu’en novembre. Les départs se situent surtout en avril, et dans une moindre mesure en mai". Rapport IFREMER




Abonnez vous gratuitement :

FaceBook WILD LEUCATE SAUVAGE groupe d'échange où vous pouvez apporter vos commentaires

Blog WILD LEUCATE SAUVAGE vous pouvez vous y inscrire et recevoir chaque jour par mail la nouvelle photo. Vous pouvez apporter vos commentaires.